Si vous goûtez au TEAM SEMOIS VTT vous ne pourrez plus vous en passer !


    MARQUE : CANNONDALE|MODELE : PERP 1

    Partagez
    avatar
    David
    Président
    Président

    Masculin
    Nombre de messages : 159
    Age : 44
    Localisation : gros-fays
    Emploi/loisirs : vtt informatique
    Humeur : cool
    Date d'inscription : 07/08/2007

    MARQUE : CANNONDALE|MODELE : PERP 1

    Message par David le Lun 24 Sep - 18:09





    Présenté à l’Eurobike comme une nouveauté le Perperator ou le Perp de son surnom Cannondale s’annonce comme le Bike à la mode. Taillé pour le Free Ride, ne dédaignant pas le Slopestyle mais pouvant toujours taquiner la DH, ce vtt est un bike polyvalent pour la montagne version «je» descends tout bien évidemment.

    Nous allons nous intéresser au Perp 1, la version luxe du Perp. Monté avec les nouveaux freins Louise de Magura, la dernière fourche de Rockshox la Totem Coil, un transmission Sram 9, ce vtt est donc un vtt haut de gamme avec équipement haut de gamme. Seul l’amortisseur fait un peu « cheap » sur ce cadre. En effet on retrouve le nouvel amortisseur Fox, le Van R, qui n’est qu’un DHX 3 sans la boost valve et sans le pro pedal. C’est un peu limite sachant que le seul vrai réglage est celui du rebond. Bien sur il y a toujours la précontrainte du ressort, mais rappelons que celui là n’est qu’un faux réglage dans le sens où cela ne fait que régler la sensibilité sur petit choc et cela ne durcit nullement la suspension. Bref vous l’aurez compris, l’amortisseur sur le Perp 1 est un poil limite, vu l’équipement top classe proposé sur le bike. A savoir que sur le Perp 2, on retrouve ce même amortisseur, le Fox Van.

    Le Perp reprend la suspension arrière de son grand frère le Judge. Certes pas d’étrier flottant à l’arrière pour le frein, mais bras arrière, mono pivot et biellette viennent bien du Judge.

    A sa sortie, la presse avait repris les termes de Cannondale, à savoir que la biellette avait 3 phases dans sa course. Si cet argument avait été largement décrit pour le Judge, on en a nettement moins parlé pour le Perp. En effet, à moins d’avoir un banc de test informatisé, ces infos étaient d’une certaine façon « commerciales ». Il n’empêche que le Perp a une très bonne suspension arrière. La sensibilité sur petit choc est bien là et sur les sauts, on ne sent pas plus que cela quand la suspension vient talonner. Bon point donc, d’autant plus que la rigidité arrière est bien là, on est loin du Gemini avec le Perp.

    Mais le véritable point fort du Perp, c’est sa géométrie. Un bike compact, typé freeride et qui se veut freeride. Avec un tube supérieur coudé, le Perp est très slopping, idéal pour passer des tricks. On retrouve de bons gros tubes avec toujours cette finition chère à Cannondale. L’empattement est moins long que celui du Judge. La hauteur du poste de pilotage est bien placée. On se lance sur n’importe quelle rampe sans se poser de question.

    Le point fort de ce vélo est sa prise en main. On se sent tout de suite à l’aise dessus. Il y a des géométries qui demandent une certaine accoutumance, mais ici, on est à l’aise de suite ; ce qui met en confiance. Combinée à un débattement arrière réglable de 180 à 200 mm et la Totem Coil (à ressort) avec un débattement de 180 mm ce vtt a tout pour vous mettre en confiance dés le premier saut.

    Le Perp est un excellent vélo, très bien fini avec son aspect alu brut et ses soudures polies, qui vont à merveille avec la Totem qui sort le grand jeu avec ses fourreaux en magnésium brut ! L’équipement met en confiance et on en a pour son argent.

    Les soucis de ce vtt, car il y en a toujours quelques uns.
    - Fidèle à l’esprit Cannon, on retrouve un boîtier de pédalier un peu haut, pas pénalisant en freeride, mais plus dur à placer en DH. Un mono pivot placé en avant du pédalier et plus haut que le plateau induit un fort phénomène de kick back. Ce n’est pas la fin du monde, mais on le sent bien sur certaine réception un peu dure.
    - La patte de dérailleur qui sert toujours à fixer l’axe de 12 arrière. Il serait temps que Cannon pense à faire un axe de 12 fixé dans le cadre tout simplement et non tenu par la patte de dérailleur.

    Après avoir rapidement vu les petits points désagréables, voyons aussi les grands plus.
    - Une géométrie qui conviendra à tous en sachant que l’on est sur un bike de Freeride et non de DH. D’ailleurs on retrouve un double plateau avec une roulette de tension de chaîne. Parfait pour les sections à pédalage afin de se déplacer sur un spot. Attention, le bike n’est pas léger, à moins d’être un pur et dur, on ne rallie pas le sommet d’une montagne avec ce genre de bike, mais le double plateau se montre quand même bien utile !
    - Les nouveaux freins Louise sont fantastiques. Un toucher toujours aussi franc, un freinage des plus puissants, une molette de réglage d’attaque des plaquettes, on est bien sur ce qui se fait de mieux à l’heure actuelle.
    - La Totem de Rockshox est tout simplement un pur régal que nous détaillerons un peu plus dans le test matériel de ce mois ci.
    Bref, le Perp 1 a beaucoup pour lui. Les fidèles de la marque y trouveront sans aucun doute leur compte. Ce Perp a tout pour amener une nouvelle clientèle. Il jouit de l’image du Team the Cut qui roule avec en contest de freeride. Une finition au top, des équipements de qualité, une géométrie impec feront facilement oublier les défauts mineurs de ce bike. Un bike idéal pour la jeune clientèle fan des vidéos du moment, un bike pour ceux qui veulent aller rouler en station, un bike pour ceux qui veulent envoyer avec un bike ultra joueur !


    _________________

      La date/heure actuelle est Jeu 23 Nov - 19:54