Si vous goûtez au TEAM SEMOIS VTT vous ne pourrez plus vous en passer !


    Bien choisir sa potence

    Partagez
    avatar
    David
    Président
    Président

    Masculin
    Nombre de messages : 159
    Age : 44
    Localisation : gros-fays
    Emploi/loisirs : vtt informatique
    Humeur : cool
    Date d'inscription : 07/08/2007

    Bien choisir sa potence

    Message par David le Lun 24 Sep - 17:40

    Bien choisir sa potence

    Elément important du poste de pilotage, la potence doit refléter parfaitement votre style de pilotage. Ainsi, comment être sûr de faire le bon choix ? C'est donc ce que nous allons voir ensemble !
    Quel type pour quel utilisateur ?

    -La potence a aujourd'hui son standard appelé "aheadset". Le blocage se fait directement sur le pivot de la fourche à l'aide de la vis de serrage. Rappelez vous ! Avant, il fallait insérer le plongeur de la potence dans le pivot de fourche.

    Longueur et inclinaison

    -Il existe donc une multitude de modèles dont les dimensions peuvent aller de 4 à 15 cm avec des inclinaisons variables. La conséquence est donc un confort et une utilisation différente selon les caractéristiques du modèle choisi par vos soins.

    *Ainsi le "vététiste sportif" choisira une potence longue et plongeante (11 à 12 cm de longueur et une inclinaison variant de 0 à 5°). On ne parlera pas de confort mais plutôt de rendement et de vitesse.

    *Le randonneur, quant à lui, optera pour une solution plus confortable avec une potence plus courte (9 à 10 cm) dont l'inclinaison sera plus relevée (10 à 15°).

    *Enfin, pour ceux qui préfèrent "débouler" à grande vitesse les pentes de notre chère France, mieux vaut choisir une potence courte (4 à 10cm) dont l'inclaison sera de 20 à 25°. Le gain en maniabilité sera net !

    Matériaux et rendement

    -L'acier (d'un bon rapport qualité/prix) était le matériau de référence dans la fabrication des potences. Aujourd'hui, les potences acier disparaissent au profit des potences aluminium forgé à froid ou à chaud. Cela confère un meilleur compromis entre la résistance, la solidité et le coût de fabrication. Le poids se voit aussi allégé.

    -Autre matériau utilisé est le titane. Ce matériau dont le coût se révèle être plus cher, supporte mieux les contraintes que l'aluminium.

    -Ainsi, le randonneur optera pour un produit solide et résistant alors que le compétiteur choisira une potence légère et résistante.

    Les détails à vérifier avant l'achat d'une potence

    -Vous êtes fixé sur le type de potence que vous voulez acheter.

    Attention cependant à choisir le bon diamètre du collier de serrage de celle-ci. Mieux vaut alors mesurer le diamètre du pivot de fourche.

    Trois tailles au programme :

    *1" de diamètre (25,4mm) qui sont plus du genre collector à l'heure actuelle.
    *1" 1/4 (32,6 mm)
    *1" 1/8e (28,6 mm) le standard d'aujourd'hui.

    La largeur de la bride avant et la hauteur du collier de serrage sont aussi deux éléments à prendre en compte :

    *La largeur de la bride avant joue sur la qualité de maintien du cintre et sur la rigidité.

    *La hauteur du collier de serrage intervient quant à elle sur la rigidité et la solidité de l'ensemble ainsi que sur la capacité d'amortissement des chocs. Attention ! Tous les colliers ne s'adaptent pas sur les pivots de fourche d'origine. Prenez donc conseil auprès de votre vélociste préféré.

    Potence achetée ? Fixation plus pratique et points à vérifier.

    La fixation de la potence

    -La fixation des potences a elle aussi évolué dans le temps. Finies les brides de serrage étroites avec lesquelles montage de potence rimait souvent avec grosse "galère".
    Aujourd'hui, les constructeurs vous proposent des potences avec brides avant démontables : une clé BTR et le tour est joué.
    De plus, vous remarquerez que les têtes de vis sont noyées dans la potence une fois qu'elles sont serrées correctement. Finis les risques de blessure en cas de chute.

    Les points à vérifier régulièrement

    -La potence encaisse de nombreux chocs durant les randonnées. Vérifier régulièrement qu'il n'y ait pas de fissures au niveau des différentes soudures.
    Pour pallier à ce problème de fissures, les constructeurs proposent désormais des potences de type monobloc, c'est à dire fabriquées en une seule pièce. Celles-ci suppriment le risque de fissures et procurent un excellent compromis entre rigidité et solidité. Cependant, leur coût reste élevé !

    Voilà donc en quelques mots ce qu'il faut savoir sur la potence avant d'en acheter une. Pas de panique, il y aura certainement une potence qui correspondra parfaitement à vos attentes !


    _________________

      La date/heure actuelle est Mar 21 Nov - 16:59